BECOMING KARL LAGERFELD : "LA SEULE CHOSE QUE J’AI EXIGéE DèS LE DéBUT, C’éTAIT..." DANIEL BRüLH SE CONFIE SUR SA MéTAMORPHOSE POUR JOUER LE COUTURIER

Depuis le 7 juin, Daniel Brühl incarne le célèbre grand couturier allemand dans Becoming Karl Lagerfeld, série en six épisodes disponible sur Disney+. Comment le comédien s'est-il emparé de ce personnage aussi iconique que mystérieux ? Nous avons recueilli ses réponses à Canneséries où le biopic était présenté en avant-première.

Présent à Canneséries pour présenter Becoming Karl Lagerfeld (notre avis), un biopic en six épisodes sur le célèbre couturier allemand avec Alex Lutz, Julie Gayet, Lambert Wilson et Théodore Pellerin, diffusé à partir du 7 juin sur Disney+, Daniel Brühl s’est confié sur la façon dont il s’est emparé de cette figure iconique de la haute-couture. Un exercice qui n’était pas une première pour le comédien germano-espagnol de 45 ans, après avoir incarné le champion de Formule 1 Niki Lauda dans le film Rush.

Becoming Karl Lagerfeld, Daniel Brühl : "J'ai exigé de faire le film en français"

Télé-Loisirs : Lorsqu’on incarne un personnage qui est aussi une légende, comment fait-on pour ne pas se laisser impressionner par son image et se rapprocher de sa vérité intime ?

Daniel Brühl

: Plus j’avance dans l’âge et plus j’aime les défis ! Ce genre de rôle, c’est comme si vous découvriez un puzzle de 10 000 pièces au pied du sapin de Noël. Dans un premier temps, vous êtes super excité et, la seconde d’après vous vous demandez comment vous allez faire pour rassembler toutes les pièces ! L’idée, c’était d’abord d’échafauder ma propre vérité sur Karl et, surtout, ne pas l’imiter ni le caricaturer. La seule chose que j’ai exigée dès le début, c’était de parler français. Je suis né en Espagne, mais j’ai vécu en Allemagne avec un père allemand et deux oncles mariés avec deux françaises et nous avons toujours aimé la France et la culture Française.

Comment avez-vous procédé ?Je suis revenu aux fondamentaux en lisant lire trois biographies – d’autant plus intéressante qu’elles étaient contradictoires – j’ai regardé beaucoup d’interviews, de photos... J’ai aussi pris des cours de dessin, de français pour être encore plus à l'aise, et j’ai cherché à rencontrer ceux qui l’avait connu au plus près. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance à Paris de Patrick Hourcade (historien de l’art et ami de Karl Lagerfeld, ndlr), un homme fascinant qui m’a confié certaines anecdotes très éclairantes sur la personnalité de Karl.

Becoming Karl Lagerfeld, Daniel Brühl : "J'ai demandé à ce qu'on enlève les photos de Karl sur le tournage "

Lesquelles, par exemple ?Sa façon de marcher comme un matador, à la fois très déterminée et très féminine. Le fait que, chaque fois qu’il était nerveux, il avait tendance à se gratter les genoux comme un chat qui fait ses griffes. Du coup, il m’a dit de me couper les ongles ! Tout ce langage du corps que j'ai essayé de l’intégrer dans mon jeu, je ne les avais jamais lus ni entendus. Ensuite, au moment du tournage, j’ai demandé qu’on enlève toutes ses photos, notamment au maquillage, pour pouvoir entrer totalement dans le personnage.

Avez-vous eu l’occasion de rencontrer Karl Lagerlfed ?Oui, une fois. Mais j’ai rencontré le "personnage" de Karl. Très charmant, drôle, intelligent. Il a voulu prendre des photos de moi et après le shooting, son assistante m’a raconté qu’il avait demandé à son équipe si j’étais bien le "gamin" qui avait joué dans Good-bye Lénin ! (le film qui l'a révélé, ndlr). Du coup, il a invité tout le monde à voir le film et, à la fin, il a dit : "Désormais, je suis un fan de ce garçon !". Aujourd’hui je me dis qu’il aurait peut-être été heureux que je l’incarne à l’écran.

Après l’avoir incarné, pensez-vous avoir saisi sa vérité intérieure ?L’une des questions qu’il me fallait résoudre, c’était de savoir comment il était lorsqu’il était seul. A partir de la musique qu’il écoutait, des livres qu’il lisait j’ai acquis la conviction qu’au bout du compte, il avait une âme profondément romantique.

À lire aussi
Julie Gayet, Nolwenn Leroy, Lambert Wilson et toute l’équipe de Becoming Karl Lagerfeld tout sourire pour l’avant-première de la série (PHOTOS)

2024-06-09T10:15:47Z dg43tfdfdgfd